Webinaire : prévenir le blanchiment d'argent par le biais de prêts et de biens immobiliers : ce qu'un intermédiaire de crédit doit savoir
  • En présentiel
  • Luc Willems
  • Catégorie : Crédits
  • Edfin

Webinaire : prévenir le blanchiment d'argent par le biais de prêts et de biens immobiliers : ce qu'un intermédiaire de crédit doit savoir

Un webinaire sur la lutte contre le blanchiment d'argent pour les prêteurs
€ 90,75 TVAC

Membre de BZB-Fedafin:

€ 60,50

Pas encore membre de BZB-Fedafin ? Adhérez maintenant et bénéficiez du tarif réduit.

Inscriptions clôturées à la date sélectionnée

Une question sur cette formation ? Contactez-nous.

Les crédits et les investissements immobiliers sont des outils utilisés par les criminels pour introduire leur argent illégal dans le système financier. La nouvelle loi de 2017 sur la lutte contre le blanchiment d'argent a incité les professionnels à être vigilants.

Les banques, les compagnies d'assurance et les courtiers en assurance et en banque sont directement soumis à la loi de 2017 sur la lutte contre le blanchiment d'argent. Ils ont des obligations importantes dans leur fonction de gardiens du système financier. Il s'agit de questions administratives, organisationnelles et de fond.

Les intermédiaires en crédit hypothécaire et crédit à la consommation ne sont pas directement soumis. Les prêteurs eux sont toutefois soumis à la législation anti-blanchiment. Ils comptent sur leurs intermédiaires pour les aider à tracer les transactions suspectes.

Cette formation vise à alerter l'intermédiaire sur les éventuelles opérations de blanchiment de capitaux pour lesquelles ses services sont utilisés abusivement. La coopération en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme a des conséquences importantes pour l’intermédiaire en termes de droit pénal et administratif.

Objectif

La formation vise à expliquer à l’intermédiaire l’attitude à adopter en matière de vigilance indispensable à l'égard des opérations de blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme. Pour ce faire, un certain nombre de concepts de la législation (pays à haut risque, personnes politiquement exposées, transactions atypiques) et surtout des exemples pratiques y seront détaillés. L'intermédiaire apprendra ainsi à réagir aux transactions suspectes et à les signaler au prêteur et à la cellule anti-blanchiment de la CTIF.

Groupe cible

Les dirigeants et les employés des intermédiaires en crédit hypothécaire et crédit à la consommation.

Contenu de la leçon

  • Pourquoi la législation anti-blanchiment existe-t-elle ?
  • Quelles sont les pratiques visées par la législation anti-blanchiment ?
  • Comment le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme se produisent-ils dans les transactions de crédit et les transactions immobilières ? (avec des exemples pratiques)
  • Quelle est la responsabilité du prêteur ?
  • Quelles règles de conduite puis-je suivre ?
  • Comment puis-je signaler un soupçon de blanchiment de capitaux ?
  • Puis-je être poursuivi lorsque mon bureau est la cible d'une opération de blanchiment de capitaux ?
  • Comment puis-je reconnaître les pratiques de blanchiment d'argent ? (avec des exemples pratiques)

Remarques

  • Ce webinaire se fait via Zoom
  • Vous recevrez le lien un jour avant le webinaire
  • Luc Willems

    Luc Willems

    Monsieur Luc Willems est avocat et médiateur agréé en matière civile et commerciale. Il est spécialisé en droit des assurances, droit commerciale et droit bancaire.

    Comme parlementaire ses activités se situaient surtout dans les domaines de justice et d’ économie. Il siégeait au parlement fédérale comme député et sénateur et était président de la Commission des finances et des affaires économiques. Il est auteur de la loi relative au contrat d’agence commerciale applicable au secteur bancaire et d’assurances en 1999. En outre, il est le créateur de la loi du 22 mars 2006 sur l’activité d’intermédiation en services bancaires et d’investissements et à la distribution d’ instruments financiers.

    Il est membre de la Commission fédérale de déontologie de la Chambre des représentants et président du comité d’audit et des risques du Patronale Life sa.
    Au cours de 2009 – 2017, il a travaillé dans un contexte diplomatique comme secrétaire-général adjoint belge de l’union Benelux. De 2003 au 2007 il faisait partie du parlement de Benelux et du NATO-Assembly. Au niveau local il était conseiller provincial en Flandre Orientale et conseiller municipal à Alost.

Webinaire via Zoom

Webinaire via Zoom test
0000 Webinaire via Zoom (Namur)

Questions Fréquemment Posées

Vous avez une question à laquelle vous ne trouvez pas de réponse dans notre foire aux questions ? Alors, contactez-nous..

Si la formation donne droit à des heures de recyclage, celles-ci sont toujours mentionnées dans le calendrier de formation et indiquées dans la partie supérieure droite de la page de détail d'une formation. Il n'y a pas d'heures mentionnées ? Dans ce cas, la formation ne donne pas droit à des heures de recyclage.

La plate-forme sait automatiquement si votre bureau se trouve dans le CP 341. Demandez à votre responsable de formation si votre fonction est désignée comme collaborateur sur la page « Mon bureau ». Si les deux conditions sont remplies, vous devriez pouvoir vous inscrire au tarif préférentiel aux formations qui entrent en ligne de compte pour les collaborateurs CP 341. Vous voyez toujours le coût standard s’afficher ? Alors veuillez nous contacter via info@edfin.be .

Assurez-vous d'abord que votre bureau est bien enregistré et indiquez que vous êtes membre de BZB-Fedafin. Votre bureau était déjà enregistré ? Vérifiez si votre affiliation à BZB-Fedafin est correctement renseignée dans les paramètres du bureau. Attention, cette page est uniquement visible pour les responsables de formation. Vous voyez toujours le prix sans réduction ? Alors veuillez nous contacter.

Afficher toutes les questions

Edfin est une initiative de BZB-Fedafin

footer.info.company